Bled avec les enfants

Jošt Gantar, Infrastruktura Bled© Jošt Gantar, Infrastruktura Bled

Les Bains du château de Bled sont l’un des emplacements les plus populaires pour les familles qui habitent à Bled.

En pensant à Bled, la première chose qui me vient à l'esprit, c’est l’amour. Bled est la destination féerique idéale pour les couples amoureux ayant envie de faire vivre la magie de leur histoire d’amour dans l’un des plus beaux endroits sur Terre. J’ai visité Bled à maintes reprises, le plus souvent avec ma femme ou, quelque peu moins romantique, avec un groupe de mes proches afin de leur montrer une destination à voir absolument lors de leur visite en Slovénie. Maintenant que j’ai des enfants, je choisis des destinations de vacances avec un point de vue différent. Mon but est notamment de trouver un équilibre entre ce qui va plaire à ma femme et à moi-même, et les activités pour nos deux filles âgées de quatre et six ans.

Comme vous pouvez l’imaginer, cet équilibre n'est pas toujours facile à trouver. Ma femme et moi consacrons le minimum indispensable aux trampolines, aux jeux d’enfants, aux objets qui brillent et aux licornes. Il faut avouer que nos deux filles se débrouillent plutôt pas mal dans des situations destinées à plaire aux adultes. En tant qu’historien de l’art, je me suis chargé de la mission consistant à éveiller en elles la fascination pour les musées ; croyez-le ou non, elles me demandent constamment s’il est possible de visiter un musée. Mais lorsque nous y sommes, les galeries se transforment à leurs yeux en des aires de jeux plutôt complexes, malgré mes tentatives désespérées de leur présenter l'exposition : lorsqu’il s’agit de lire les panneaux sur les murs et d’apprendre tout sur, disons, la géographie glaciaire du bassin abritant le lac de Bled, leur patience atteint ses limites. Ainsi soit-il.

Mais cette fois-ci, j'ai dû faire face à une tâche différente. Comment une jeune famille pourrait-elle passer un week-end à Bled du mieux possible ? Il s’est avéré que les réponses étaient non seulement nombreuses mais également évidentes, étant donné que Bled propose une abondance de lieux d’intérêt.

Jošt Gantar© Jošt Gantar

Zasip se targue de son propre patrimoine culturel – il s’agit du centre mondial des « prga », poires sèches également nommées « tepka ».

Nous avons visité la ville un week-end d’été, lorsqu’elle était pleine à craquer et que le taux d’occupation était probablement le plus élevé de toute la saison estivale. C’était le week-end des « Journées de Bled », lorsque les stands de nourriture, les concerts et bien d’autres événements spéciaux transforment Bled en un centre touristique bien plus animé que d’habitude, la « Nuit de Bled » représentant le point culminant de l’événement avec plus de 15.000 bougies flottant sur le lac dans des coquilles d’œufs. Afin de pouvoir tout de même profiter d’une ambiance un peu plus décontractée, nous avons choisi de passer nos nuits dans le charmant village de Zasip, situé à seulement cinq minutes en voiture du centre de Bled. Zasip se targue également d’un patrimoine culturel spécial : il est notamment le centre mondial d’un type de poire sèche nommée « prga » que les villageois utilisent de différentes manières dans l’alimentation, la plus inhabituelle d’entre elles étant d’utiliser des poires sèches à la place de la farine de blé. Il est notamment possible de réduire des poires en poudre fine que l’on utilise ensuite afin de préparer du pain, des gâteaux et bien d’autres choses encore. A Zasip, vous pouvez savourer des plats dans un restaurant délicieux nommé « Kurej » : nous y avons goûté une spécialité locale, des « štruklji » fourrés de ... eh oui, vous avez deviné : de poires ! En faisant une pause dans ce restaurant, loin de toute l'agitation du centre de Bled, nous avons pu nous ressourcer en attendant le prochain événement.ay to recharge between events.

Jošt Gantar© Jošt Gantar

Straža est une petite colline toute indiquée pour une promenade agréable et pour les activités estivales et hivernales.

Et nous avons eu l’embarras du choix ... Nous avons passé une journée presque entière sur la colline de Straža : s’élevant derrière le fameux « Grand Hotel Toplice, elle donne sur le lac de Bled et propose tout un tas de terrains adaptés aux besoins des familles. Nous avons pris le télésiège jusqu’au parc d'aventures, situé dans la forêt au sommet de la colline qui propose une belle sélection de parcours toujours plus exigeants bien au-dessus du sol. Après nous avoir équipé de ceintures et de casques de sécurité, le personnel du parc nous a fait une présentation détaillée et en même temps utile pour ensuite nous laisser explorer et tester différents parcours où il fallait grimper, maîtriser des échelles de cordes et des ponts branlants, et filer à toute vitesse sur des tyroliennes.

Comme il manquait malheureusement quelques centimètres à ma plus jeune fille (afin de pouvoir s'agripper aux cordes qui les aident à surmonter les obstacles sur les parcours, les enfants doivent atteindre la taille de 140 centimètres les bras levés), elle pouvait uniquement profiter du parcours « enfant » ; en revanche, ma femme et ma fille de six ans se sont amusées comme des folles sur presque toutes les autres pistes. En les attendant, mon autre fille et moi avons fait de la luge sur un rail spécifique métallique zigzaguant le long de la colline en utilisant une luge jaune pour deux personnes que l’on peut contrôler à l’aide d’un levier (en le poussant vers l’avant, la luge avance à une vitesse allant jusqu’à 40 km/h ; en le tirant vers l’arrière, la luge freine). Lors du parcours, nous avons pu profiter de vues magnifiques sur le château et sur le lac. Au pied de la colline, les enfants peuvent faire du tir à l'arc, jouer ou profiter d’un espace jeux centré autour des contes de fée slovènes., Il y a également deux choses que nous n’avons pas essayé mais qui avaient pourtant l’air amusante : une sorte de tremplin de saut à ski que l’on descend pour ensuite s’envoler sur un pneu, et un grand coussin gonflé sur lequel on peut sauter et faire de la chute libre sur quelques mètres. L’adrénaline étant mon ennemie, je ne prends aucun plaisir à ces choses-là, mais si l’on présuppose que vous êtes une personne normale et que vous aimez les défis d’aventure, je suis sûr que cela vous plairait.

Jošt Gantar© Jošt Gantar

Les Bains du château sont des bains publics en plein air qui se trouve directement sous la magnifique roche du château.

Nous avons passé notre après-midi aux « Bains du château » (Grajsko kopališče), la zone de baignade principale du lac. Même s’il est possible de se baigner dans différents coins du lac, ceci est la seule zone de baignade officielle ayant toute une infrastructure, des bassins clôturés où l’eau est plus chaude, des surveillants de plage, des toboggans aquatiques, une possibilité de louer des bateaux etc. Avec ses 23 degrés rafraîchissants, le lac était exactement ce qu’il nous fallait lors d’une chaude journée estivale. Le stand devant les bains est tenu par une gentille dame qui vend de la crème glacée bien rafraîchissante faite maison, ce qui était une nouveauté pour moi qui associait depuis toujours la crème glacée à la production industrielle. Sautant le repas de midi, nous avons préféré nous réfugier dans la pâtisserie « Zima» recommandée par les locaux. Quand je suis arrivé en Slovénie pour la première fois, elle s’appelait encore « Šmon » ; depuis ce temps, elle a été reprise par la famille Zima pérennisant une tradition de confiseries riches et savoureuses vendues à un prix raisonnable. Un seul morceau de leur gâteau « gibanica » suffira largement pour deux personnes, tandis que leur version du fameux gâteau à la crème , ressemblant à celle confectionnée par une grand-mère slovène, est un peu plus rustique que la version élégante de l’ « Hotel Park » : je vous propose donc de goûter aux deux afin de choisir laquelle vous préférez.

Lors de nos déplacements à Bled et ses environs, nous avons utilisé la la carte « Julijske Alpe » », un cadeau gratuit génialissime offert à tous les touristes qui passent au moins 3 nuits à Bled entre le 15 juin et le 15 septembre. Bled en vaut définitivement la peine : la ville et ses environs proposent énormément d’activités intéressantes pour une visite un peu plus longue, et la carte gratuite est une valeur ajoutée. Nous avons pris un réel plaisir à utiliser la carte nous permettant de profiter gratuitement des moyens de transport publics, surtout au cours de la période du festival d’été durant laquelle il est pratiquement impossible de trouver un parking libre. Avec la carte, le télésiège nous a également emmené gratuitement jusqu’au sommet de Straža.

Comme mes enfants trouvent amusant d’essayer différents modes de transport, un voyage en bus puis en bateau ont fait partie de nos aventures vacancières. Pour vous rendre sur l’île de Bled, vous pouvez louer un bateau ou bien rejoindre l’un des « gondoliers » de Bled responsables de faire naviguer des « pletna », bateaux traditionnels.Sur l’île, la fête commence pour les enfants qui peuvent grimper, en courant, les 99 marches qui mènent du quai à l’église. Grimper sur le campanile, sonner la cloche aux souhaits et, bien évidemment, savourer de la « potica » dans le café « Potičnica » : pour les enfants, il y a tout ce qu’il faut, sans parler de la joie intense que mes deux fillettes ont vécu en observant l’énorme banc de poissons-chats qui nageaient sur un côté de l’île. Si nous avions eu plus de temps, nous aurions définitivement profité d’un tour du lac dans un chariot d’autrefois tracté par un cheval : comme mes filles adorent les chevaux, même ceux sans cornes, cela leur aurait énormément plu.

Vizualist© Vizualist

Le château de Bled vous propose la plus belle vue sur l’île de Bled, la ville de Bled et la campagne de la région de Gorenjska.

Le lendemain, nous sommes allés visiter le château de Bled. Lorsque j’étais petit, mes parents m’ont emmené plusieurs fois en vacances en France où j’ai particulièrement aimé visiter des châteaux. En courant près des bastions, je faisais semblant de tirer sur des ennemis invisibles avec mes flèches à travers les ouvertures. J'ai transmis ma technique de faux tir à l’arc à mes filles et je suis heureux de pouvoir dire qu’elles étaient impressionnées (je me plais à croire également qu’elles sont de bonnes tireuses). Le château propose énormément d’activités intéressantes : des vues imprenables sur le lac, une vieille imprimerie où l’on peut imprimer un souvenir et le sceller au moyen d’un cachet de cire à l’aide d’un maître artisan, une forge, une cave à vin et, évidemment, un musée intéressant. Lorsque nous sommes entrés dans la pièce où était exposé un squelette ressemblant à celui d’un cerf, j’ai voulu embrouiller mes filles : « A votre avis, c’est quoi comme animal, ça ? » « Un élan, évidemment, » répondait ma fille de six ans à qui j’avais pourtant raconté que les élans habitaient en Amérique du Nord. Au temps pour moi et mes connaissances – deux choses se sont avérées, notamment que les élans habitaient en Europe ancienne, et que ma fille est capable de reconnaître le squelette d’un élan dès qu’elle entre dans la pièce.

Ce que je viens de décrire ne représente qu’une petite partie de tout ce que vous pouvez faire avec les enfants à Bled en été. Nous nous sommes concentrés sur ce que l’on peut trouver uniquement à Bled ; évidemment, il y a également tout un tas d'activités parfaites pour les enfants, comme le mini-golf, les films et la natation.

Nous avons même trouvé un hébergement parfait pour notre prochaine visite : le complexe écologique « Garden Village Bled, et ses cabanes dans les arbres, certaines d’entre elles étant même dotées de véritables trampolines intérieurs. Pour cette fois-ci, ne pas habiter l’une d’entre elles était probablement une bonne idée car nous n’aurions jamais pu convaincre nos filles de sortir et de découvrir ce lac magnifique dans l’un des plus beaux endroits du monde, parfait pour les adultes amoureux (qu’ils aient des enfants ou non).


L’auteur

Boris Pretnar© Boris Pretnar

Dr Noah Charney est un auteur américain de nombreux best-sellers et professeur d’histoire de l’art qui habite en Slovénie depuis longtemps. Ayant grandi dans la ville américaine de New Haven, il a suivi ses études supérieures à l’institut The Courtauld Institute, ainsi qu’aux universités de Cambridge et de Ljubljana. Il a écrit 13 livres, dont nombreux best-sellers internationaux tels que « Slovenology: Living and Travelling in the World’s Best Country » (Slovénologie : vivre et voyager dans le meilleur pays du monde) contenant des essais sur ses aventures vécues au cours de sa vie en Slovénie qu’il nomme « le meilleur pays du monde ». Plus de 3.000 exemplaires du livre ont été vendus au cours des six premiers mois. Son œuvre« Eternal Architect: The Life and Art of Jože Plečnik, Modernist Mystic » (Architecte éternel : la vie et l'art de Jože Plečnik, mystique moderne) a obtenu le prix de la seconde place au concours du prix littéraire slovène et a également reçu la mention du meilleur livre à la biennale de l’architecture à Novi Sad. Charney, expert spécialisé en histoire de l’art et en vols d’œuvres d’art, est également devenu expert dans le domaine de Slovénie : il publie des feuilletons réguliers sur ce thème dans The Guardian et Washington Post. Si vous voulez en savoir plus sur son travail, veuillez visiter son site web www.noahcharney.com, ou bien le rejoindre sur les réseaux sociaux où il publie des récits sur ses aventures dans « le meilleur pays du monde ».