Île de Bled

L’île abritait autrefois un sanctuaire consacré à la déesse de l’amour Živa. Aujourd’hui, elle est coiffée de la majestueuse église gothique de l’Assomption.

Attractions

L’église de l’Assomption possède une histoire longue et mouvementée. Elle constitue le symbole le plus reconnaissable de Bled. Mais la végétation luxuriante de l’île cache bien d’autres édifices remarquables, comme le clocher, l’église, la maison du vicaire, la maison du prévôt et le petit ermitage. Le lieu est aussi entouré de plusieurs légendes mystérieuses.

Histoire et architecture

Au commencement, à l’époque du polythéisme, l’île abritait un sanctuaire dédié à la déesse de l’amour. Après la christianisation de la région en 745, qui obligea les habitants à se convertir au christianisme, le culte de la déesse Živa laissa sa place à celui de la Marie chrétienne. Le temple des anciens Slaves fut remplacé par une église consacrée à la naissance de Marie. La petite chapelle de Marie fut construite pour permettre aux croyants de prier.

En 1465, une église gothique à nef unique fut érigée sur l’île. Elle se distinguait par son clocher simple et indépendant de 52 m de haut, construit en pierres poreuses que l’on appelait « graine de sarrazin ». L’église a acquis son apparence baroque au milieu du XVIIe siècle. Au même moment, l’île reçut également la chapelle de la Mère-de-Dieu et le célèbre escalier aux 99 marches. Aujourd’hui encore, si un couple souhaite se marier dans la petite église de l’île, le futur marié doit d’abord monter les 99 marches en portant sa fiancée.

Église de l’Assomption

L’église conserve de l’époque baroque des fragments de fresques représentant des scènes de la vie de Marie : l'histoire de Joachim et Anne sur le mur Nord, la scène de la visitation de la vierge Marie, et les scènes de sa vie adulte sur le mur Sud. Les experts sont convaincus que ces peintures délicates ont été influencées par les modèles graphiques de l’atelier du maître Bolfang et datent environ de 1470.

L’église doit également sa renommée à ses trois autels latéraux en marbre noir, œuvres des tailleurs de pierre M. Cusse et F. Ferrata de Ljubljana. Les peintures qui les décorent sont dues à peintre inconnu et relèvent de l’école vénitienne du XVIIe siècle. Consacré à Sainte-Anne, le quatrième autel de la fin du XVIIe siècle est orné de peintures qui sont l’œuvre de l’atelier Layer à Kranj. Réalisé dans les années 1740, le maître-autel principal arbore une architecture pleine de vivacité avec de riches boiseries sculptées et couvertes d’or. Les deux sculptures de l’autel à gauche et à droite de la statue centrale de Marie représentent le donateur du domaine de Bled, Henri II, et sa femme Cunégonde. Les reliefs de bois sur la table de l’autel et le tabernacle datent de la seconde moitié du XIXe siècle. L’histoire transpire des murs et des moindres recoins de l’église de l’Assomption!

Le porche accueille une petite exposition lapidaire avec le relief original représentant la Croix de Hren, de Ljubljana. Le sol de la nef dévoile des ouvertures avec une présentation archéologique imaginée par l’architecte Tone Bitenc et ses collaborateurs dans les années cinquante.

Légende

Le baptême de la Savica

L’île est entourée de nombreuses légendes. L’une d’elle fut revisitée par le plus grand poète slovène, France Prešeren. L’histoire raconte que l’île abritait un sanctuaire dédié à la déesse slave de l’amour Živa, et que ce temple était gardé par le prêtre Staroslav et sa fille Bogomila. Lorsque le chef des païens Črtomir visita l’île, Bogomila tomba amoureuse de lui. Alors que les combats faisaient rage entre chrétiens et païens, Bogomila, craignant que Črtomir perde la vie, se convertit au christianisme et resta aux côtés de son père dans la nouvelle église. Plus tard, Črtomir embrassa également la foi chrétienne et devint missionnaire.

La légende de la cloche engloutie

La « cloche des vœux » a été coulée en 1534 par Franziskus Patavinus à Padoue, en Italie. Selon la légende, une jeune veuve éplorée vivait autrefois au château de Bled. Son mari avait été assassiné par des brigands qui avaient jeté son corps dans le lac. Folle de chagrin, elle avait réunit tout l’argent et l’or qu’elle possédait afin de faire fondre une cloche pour la chapelle de l’île. Mais cette cloche ne parvint jamais jusqu’à l’île. Pendant son transport, une tempête éclata. La cloche coula au fond du lac avec la barque et ses occupants. On dit qu’aujourd’hui encore, pendant les nuits claires, on peut l’entendre sonner depuis les profondeurs. Après cet accident malheureux, la veuve désespérée vendit tous ses biens et se retira dans un monastère à Rome. Après sa mort, le pape apprit son infortune. Il fit donc fondre à sa mémoire une nouvelle cloche qu’il envoya sur l’île de Bled. Tous ceux qui font sonner cette cloche en formulant leurs vœux à la charitable « dame du lac » voient leurs vœux s’exaucer.

À ne pas manquer

Le symbole le plus célèbre de l’île est l’église de l’Assomption. Pour vous y rendre, vous devez monter un escalier de 99 marches de pierre. Si vous arrivez sur l’île au bon moment, vous pouvez parfois assister à un mariage dans ce cadre romantique. Ne vous contentez pas d’observer la légendaire cloche des vœux, faites-la aussi sonner!

Vous pouvez aller sur l’île en gondole pletna, en bateau de ligne ou à bord d’un canot de location en pagayant vous-même.

Visite virtuelle de Bled >>

Bled MyWay vous permet de réunir, consulter et réserver toutes les activités qui vous intéressent chez les différents prestataires.
Préparez votre séjour à Bled comme vous l'entendez.

Ajouter des activités

Pendant que vous parcourez le site, les contenus sont ajoutés automatiquement ou vous pouvez les ajoutez vous-même en cliquant dessus.

Choisissez une activité

Cliquez sur X pour supprimer les activités qui ne vous intéressent pas.

Voir l'offre

Cliquez sur le bouton pour choisir un prestataire qui propose l'activité de votre choix et réserver votre activité.