Bled à travers le temps

Prémices de Bled

Le site de Bled a attiré ses premiers habitants en raison de sa terre fertile et de l’abri sûr qu’offraient l’île et la colline du futur château. Les premières traces de peuplement humain à Bled, assez rares, remontent à l’âge de pierre. Pendant l’âge de fer, le peuplement commence à se densifier avec l’exploitation du minerai de fer dans les Alpes. Sous une nécropole slave située à Pristava au pied du château, les archéologues ont découvert 80 urnes funéraires du premier âge du fer (800 à 600 avant notre ère). Les découvertes des époques celtique et romaine sont plus rares. Les Slaves ont peuplé plus densément Bled, en deux vagues. Les villages slaves se trouvaient probablement aux endroits où se sont développés, au Moyen Âge tardif, les hameaux de Mlino, Želeče, Zagorice, Grad et Rečica sur les rives du lac. Plusieurs sites funéraires ont été mis à jour: Žale – cimetière actuel (fouilles archéologiques en 1894), parc de l’actuelle Vila Bled (1929), nécropole de Želeče (1937), grande nécropole à Pristava sous le château (1948 à 1951), sépulture à l’emplacement de l’actuel parking sous l’entrée du château (1960, 1968), nécropole sur l’île de Bled (1962-1966).

Colonisation des Slaves

La première vague de colonisation slave à Bled remonte au VIIe siècle. La deuxième vague est arrivée dans la cuvette de Bled entre les IXe et Xe siècles. Les découvertes du premier peuplement sont caractéristiques de la culture du premier État slave du roi Samo (632-658) et témoignent des traditions en vigueur dans ces lieux pendant l’Antiquité tardive. Les découvertes relevant d’autres peuplements, tels que les objets déposés dans les tombes (boucles d’oreilles émaillées et gravées en forme de demi-lune, anneaux de tempes, broches rondes et couteaux de fer) attestent du développement historique de Bled jusqu’au Xe siècle (une partie de ces objets est exposée au musée du château).

Évêques de Brixen

Après la chute des premiers États slaves, la région tombe dans les mains des Francs (Charlemagne, 782), avant de passer sous domination germanique. En 1004, l’empereur Henri II donne Bled et le territoire situé entre les deux Sava à Albuin, évêque de Brixen. En 1011, il lui attribue en plus le château de Bled (la photocopie de l’acte de donation original est exposée au musée du château). Cet événement marque un tournant majeur dans l’histoire de Bled. Le fief est alors administré par les ministériaux de l’évêque, au nom de ce dernier, puis également par des chevaliers vassaux qui mettent en place un pouvoir féodal. De grands bouleversements se produisent avec la création de domaines et la colonisation du territoire. Au milieu du XIVe siècle, les évêques de Brixen cessent d’administrer directement leur fief de Bled et le cèdent en bail aux administrateurs de l’époque, la famille von Kreigh. Exaspérés par les atteintes portées à leurs droits et le traitement brutal dont ils font l’objet, les paysans rejoignent en 1515 la lutte pour « l’ancienne justice » dans la révolte panslovène qui agite la région. En 1558, le bail du château de Bled est repris par le défenseur du protestantisme Herbert VII de Turjak (Auersperg). Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, les locataires du château sont exclusivement des nobles. Par la suite, cette charge est également assurée par des bourgeois, qui ne résident que rarement au château. Après 800 ans passés sous les ordres de Brixen, Bled devient propriété de l’État par décret de la commission de la cour à Vienne.

De 1803 à 1813, le domaine est rattaché aux Provinces illyriennes de l’Empire napoléonien, avant de revenir dans le giron de l’empire autrichien. En 1838, ce dernier restitue Bled aux évêques de Brixen, pour la dernière fois. Dix ans plus tard, avec l’abolition du système féodal, le domaine perd son caractère d’unité économique et sociale féodale.

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, Bled connaît des changements majeurs. Les villages typiques de Haute Carniole, qui formaient un ensemble autonome depuis le Moyen Âge, sont fusionnés. Les revenus diminuent, et Brixen vend le domaine de Bled en 1858 à Viktor Ruard, propriétaire de l’usine sidérurgique de Jesenice. Ce dernier conserve le château, le lac et les terrains constructibles qui l’entourent. Il revend le reste du domaine à la Société industrielle de Carniole (Kranjska industrijska družba). En 1882, Ruard revend sa propriété au négociant viennois Adolf Muhr. En 1919, un hôtelier de Bled, Ivan Kenda, rachète le château et le lac, qui passent donc dans des mains slovènes. En 1937, ces deux biens sont repris par la Banque commerciale coopérative (Zadružna gospodarska banka), avant d’être finalement rachetés par la banovine de la Drave (Dravska banovina). Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bled abrite le siège de l’administration militaire et civile de l’occupant allemand. En 1960, l’agglomération obtient le statut de ville. L’agglomération actuelle de Bled est née de la réunion de plusieurs petits villages dispersés autour de la cuvette formée par le lac. Les villages de Grad, Mlino, Rečica, Želeče et Zagorice sont nés pendant le haut Moyen Âge. Au cours du dernier siècle, l’essor économique et touristique de Bled a entraîné le développement de ces bourgades qui se sont regroupées en une agglomération unique.

Bled MyWay vous permet de réunir, consulter et réserver toutes les activités qui vous intéressent chez les différents prestataires.
Préparez votre séjour à Bled comme vous l'entendez.

Ajouter des activités

Pendant que vous parcourez le site, les contenus sont ajoutés automatiquement ou vous pouvez les ajoutez vous-même en cliquant dessus.

Choisissez une activité

Cliquez sur X pour supprimer les activités qui ne vous intéressent pas.

Voir l'offre

Cliquez sur le bouton pour choisir un prestataire qui propose l'activité de votre choix et réserver votre activité.